Qu’est-ce que le socle commun de connaissances, de compétences et de culture ?

socle commun

L’ensemble des matières enseignées et des pratiques pédagogiques dans les trois premiers cycles de l’école, doivent aboutir à des connaissances, compétences, valeurs et attitudes qui permettent aux élèves de réussir leur scolarité et obtenir le diplôme national du brevet (DNB). Cette base de l’enseignement, acquise pendant la période d’instruction obligatoire, est le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. C’est la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école (loi Fillon) du 23 avril 2005.

L’évaluation de chaque élève se fait, chaque année, sur un livret scolaire destiné aux parents pour leur permettre de suivre les acquis et les progrès de leurs enfants. C’est un moyen efficace d’informer les parents sur les objectifs, les formalités et les résultats de l’évaluation de leur enfant.

Les différents domaines du socle :

1. Le langage :

Il englobe la communication dans la langue maternelle et celle en langues étrangères. Les compétences linguistiques sont des connaissances clés pour l’éducation et la formation, tout au long de la vie. Le système éducatif joue un rôle primordial dans le développement des langues. D’ailleurs en France, l’enseignement des langues étrangères est devenu une priorité et l’apprentissage de l’anglais commence dès le CE1.

2. L’étude des mathématiques et la base des sciences et technologies :

Au début, l’élève doit être capable de compter, de classer, d’ordonner et de décrire, utilisant le langage et les différents symboles représentatifs. Ensuite, il devient plus à l’aise avec la lecture et les mathématiques, acquiert des repères dans le temps et dans l’espace ainsi que des connaissances sur le monde et une maîtrise d’un vocabulaire spécifique. Il passe alors, à l’observation et la manipulation.

Arrivés en troisième cycle, les mathématiques deviennent un outil de recherche et de raisonnement. En effet l’imagination et les capacités d’abstraction, la rigueur et la précision seront plus développés.
Les sciences expérimentales et les technologies vont permettre à l’élève d’analyser et de décrire le monde réel. Il va pouvoir agir sur ce monde, et maîtriser les changements survenus par l’activité humaine. L’élève va être en mesure de distinguer entre les faits et hypothèses vérifiables et les opinions et croyances.

3. Les compétences numériques :

C’est un élément essentiel du parcours scolaire puisqu’à la fin de la troisième année et pour obtenir un diplôme national du brevet, les élèves doivent passer un examen sur les compétences numériques en même temps que les mathématiques, les sciences et technologie. Il s’agit de méthodes et outils pour apprendre, accéder à l’information, se documenter…

A la fin des cycles, les élèves doivent maitriser l’environnement numérique évolutif, être responsables et capables de produire, traiter des informations, exploiter et diffuser des fichiers numériques, organiser la recherche d’informations, communiquer, travailler en réseau et collaborer.

4. Formation de la personne et du citoyen :

Pour préparer de futurs citoyens, l’école a pour mission de transmettre aux jeunes les valeurs fondamentales et les principes inscrits dans la constitution du pays.

L’éducation de base se fait naturellement dans le cocon familial, mais l’école a pour rôle de les renforcer et de former les élèves en tant qu’éléments de la société. Dans une société laïque par exemple, l’élève est préparé pour devenir un homme libre et de se préparer à édifier sa république. À chaque type de société, correspond une relation pédagogique à privilégier, qui prend en charge la formation de citoyens patriotiques, dévoués à leur patrie et respectant les devoirs communs de la société. Il est donc important d’enseigner l’instruction morale et civique pour faire connaître le pays et aimer sa patrie.

En pratique, l’élève doit apprendre à juger par lui-même, au sein de la société à laquelle il appartient, à s’imposer devant des situations concrètes de la vie scolaire et vivre de manière autonome, à participer vivement à la vie commune en essayant d’améliorer certaines situations, à résoudre des problèmes et à s’engager petit à petit en tant que futur citoyen.

5. Systèmes naturels et techniques :

C’est l’occasion de mettre en exécution les compétences acquises en mathématiques, sciences et technologies pour découvrir la nature et ses phénomènes, ainsi que le savoir-faire et les techniques inventées par l’Homme.
Chatouiller la curiosité de l’élève est une bonne approche ; il aura plein de bonnes questions à poser et de défis à relever ; grâce à son esprit créatif, il va chercher à trouver des explications et inventer des solutions ; il va prendre conscience des grands défis auxquels nous faisons face, notamment la protection et la préservation de l’environnement.

Le but est d’amener l’élève à pratiquer des démarches scientifiques et techniques pour découvrir la nature environnante et comprendre l’univers et ses évolutions. Ces approches développent l’intelligence de l’élève, son adresse manuelle, son côté créatif, son aptitude à convaincre. C’est aussi, l’occasion pour lui de se familiariser avec le monde technique et de connaitre le fonctionnement d’un certain nombre d’objets et de systèmes.

Ces démarches, concepts et outils, vont prouver leur utilité et leur efficacité dans le changement du monde et la modification permanente de nos comportements vis à vis de la planète. L’élève saura que les mathématiques servent à développer une représentation scientifique des phénomènes, qu’elles sont très utiles pour la modélisation, qu’elles se nourrissent des besoins des autres domaines de connaissance et vice versa.

6. Représentations du monde et l’activité humaine

Nous vivons dans un monde façonné par les humains et les technologies. Enseigner le monde que partagent et façonnent les êtres humains, c’est former de futurs bons communicateurs, il s’agit d’une éducation qui met en question le monde et ses habitants.

Pour cela, l’élève doit assimiler l’espace géographique et l’histoire du monde. Il doit comprendre les organisations et les représentations du monde, les paysages, les atouts et les contraintes de la nature, les activités humaines et ses différentes étapes, les rapports entre les sociétés… il doit aussi commenter, s’exprimer, expliquer, représenter, critiquer, illustrer, apporter des solutions…

Par la suite, il va passer à la phase de la création, l’élaboration et la production. Il usera de ses performances littéraires, artistiques ou sportives pour aboutir à la réalisation de projets individuels ou collectifs. Ainsi ses goûts, son habilité, ses émotions… seront développés et saura progresser et se perfectionner.

Articles similaires