La rentrée scolaire en France: Ce qu’il faut savoir

rentrée scolaire en France

Le lendemain de la reprise du travail de plus de 800 000 enseignants, 12,4 millions d’élèves, de l’école primaire au lycée, ont repris le chemin de l’école le jeudi 2 septembre. En cette nouvelle rentrée scolaire, en France, le niveau 2 du tout nouveau protocole a été préservé, comprenant des cours en présentiel, une trassabilité limitée par niveau, une aération accrue et des masques en intérieur dès l’école élémentaire.

Rentrée scolaire en France et protocole sanitaire :

L’épidémie pédiatrique redoutée lors de cette rentrée est dû au fait que les moins de 12 ans ne soient pas éligibles à la vaccination. Et la moitié des élèves entre 12 et 17 ne soient pas vaccinés. En effet, les taux d’incidence sont élevés, de 130 chez les moins de neuf ans et de 230 chez les personnes entre 10 et 19ans. Bien que le Conseil scientifique avertît de « l’émergence du variant Delta à transmissibilité augmentée fait redouter une épidémie pédiatrique à la rentrée », la ministre de l’éducation, quant à lui, promet une rentrée « normale ».

La rentrée des classes, en France, se déroule comme celle de l’année dernière, sous la bannière e Covid, avec cette fois la variante Delta, davantage contagieuse, fait peur à tout le monde. Dans le but de ne pas permettre que le retour à l’école soit synonyme de rebond épidémique avec son lot de cas sévères, le Ministère de l’Education a instauré le protocole sanitaire de niveau 2 – sur une échelle de 4. Si le laissez-passer sanitaire ne fait pas partie des obligations, il est prévu que le masque soit porté dans les zones closes et que les salles de cours soient ventilées.

Bien que les cours soient en présentiel en école primaire, au collège et au lycée, certaines mesures se doivent d’être respectées. Le protocole sanitaire de niveau 2 maintient, tout d’abord, les mesures renforcées d’aération et de lavage des mains. Les élèves, les professeurs ainsi que le personnel administratif doivent, obligatoirement, porter des masques dans les espaces intérieurs. Il est également nécessaire de limiter le brassage par niveau et désinfecter toutes les surfaces, régulièrement. Il faut, aussi, désinfecter les surfaces fréquemment touchées, plusieurs fois par jour.

Quant aux activités physiques et sportives, elles peuvent être pratiquées en extérieur comme en intérieur, à condition qu’il y ait une distanciation physique de deux mètres.

De manière à limiter le brassage entre les élèves, la récréation sera organisée par groupe. Dans le cas où cette organisation est impossible, les récréations seront remplacées par des temps de pause en classe. La distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de groupes différents à l’exception de l’école maternelle.

Vu que le caractère hautement contagieux du virus, le « contracting » est le premier risque à éviter, lors de cette rentrée. Un protocole de « contracting » a donc été imposé aux établissements scolaires. En effet, dans les écoles, au premier cas, il est impératif de fermer toutes les classes. En revanche, aux lycées et aux collèges, la chose à faire est l’éviction des élèves cas contact, non vaccinés.

Les élèves de 12 à 17ans sont éligibles à la vaccination. Des campagnes de vaccination seront donc débutés dans les établissements scolaires. Également, des tests salivaires sont programmés par semaine pour environs 6 millions d’élèves.

Les services de cantines ont, eux aussi, été modifiés afin de les adapter à ces conditions particulières de coronavirus. Les horaires ainsi que le nombre de service ont été organisés de manière à « limiter les flux et la densité d’occupation » La mise en place d’un service individuel pour les couverts et les plateaux est recommandée. Les élèves devraient aussi éviter de s’assoir côte à côte ou l’un en face de l’autre.

Quant aux sorties scolaires, dans les piscines ou les bibliothèques ou autre espace disposant d’un créneau scolaire, les petits n’ont pas besoin de pass sanitaire. En revanche, les sorties dans les espaces ouverts au public, tel qu’un musée, le pass sanitaire sera demandé.

La rentrée scolaire en France : faut-il s’attendre au pire ?

La peur d’une reprise épidémique est justifiée. Les pays où la rentrée a eu lieu avant la France ont vu leurs chiffres exploser. La circulation accrue du virus Delta, qui se propage rapidement, est inquiétante d’après Jérôme Marty, médecin et président du syndicat l’Union français pour une médecine libre. L’institut Pasteur déclare, d’après sa modélisation, que la moitié des nouvelles contaminations pourraient être chez les enfants, d’ici mi septembre.
En Ecosse, le nombre de personne covid 19 a augmenté cinq fois, suite à la reprise des activités scolaires. Cet exemple fait peur aux français, et pour les bonnes raisons.

L’Allemagne témoigne également d’une hausse considérable du nombre de cas. Les contaminations recensées atteignent 9162, par jour et ce malgré un protocole sanitaire sévère.

Le ministère de l’Education, Jean-Michel Blanquer, se veut rassurant pour la population, bien que les prévisions soient inquiétantes pour la majeure partie des français. Il affirme que les écoles ne sont pas un lieu « spécifiques de contamination »

Quelles sont les différences entre la rentrée scolaire, en France, en 2021 par rapport à celle de 2020 ?
Il est important d’avoir une idée sur la courbe du Covid 19 alors que 12 millions d’élèves se préparent pour la rentrée scolaire en France.

En 2020, au jour de la rentrée scolaire, le nombre de nouveaux cas contaminés par le coronavirus toutes les vingt-quatre heures étaient de 8859. Cette année, la rentrée s’annonce difficile avec 17 324 de test recensé le 27 août 2021.

Cependant, la différence majeure entre la rentrée de 2021 par rapport à celle de l’année dernière est que, pour ce retour en classe, en France, 65% de la population est totalement vaccinée et 71.9% ont déjà reçu leurs premières doses. Alors qu’une année avant, la vaccination n’était pas encore une réalité.

Chiffres clés :

Le nombre d’élèves de retour en classe est exactement de 12.257.200, contre 12.352.200 en 2020. Avec 6.528.000 écoliers, 3.440.400 collégiens et 2.288.800 lycéens, dont 651.000 lycéens, d’après les informations publiées par le ministère de l’Education national français.

Leur enseignement sera assuré par la présence de quelque 869 300 enseignants par rapport à 866 500 pour la rentrée 2020, à savoir 2 800 enseignants supplémentaires, répartis entre 59 650 établissements publics et privés.

En tout, 48 950 écoles accueilleront cette année, soit 1 180 de moins que l’an dernier, 6 950 collèges, environ 280 de moins que les 7 230 de l’an dernier, et 3 750 lycées, 400 de moins que les 4 150 de l’an dernier.

Quel est le nombre total d’élèves par salle de classe ?

Sur la base des derniers chiffres disponibles (ceux de 2019), la charge annuelle pour le gouvernement se monterait à 7 000 euros par écolier, contre 6 820 euros par écolier en 2018, 8 790 euros par collégien, soit 10 euros de plus que l’année précédente, 11 300 euros par lycéen (+210 euros) et enfin 12 740 euros par lycéen professionnel (contre 12 810 un an plus tôt).

Il y a, en moyenne, 21,9 élèves par classe à l’école primaire. Il y a 25,6 élèves par classe au collège et 30,2 élèves par classe au lycée (sauf dans les lycées professionnels où il n’y a que 18,4 élèves par classe).

Calendrier scolaire :

La rentrée scolaire a eu lieu le 2 septembre 2021. Ensuite, les élèves pourront à nouveau respirer à partir du 23 octobre pour les vacances de la Toussaint. Puis les vacances de Noël débuteront du 18 décembre 2021 au 3 janvier 2022. En ce qui concerne les vacances d’hiver et de printemps 2022, ce sont les élèves de la zone B qui partiront en premier. Enfin, la fin de l’année scolaire est fixée au 7 juillet 2022.

Le calendrier des vacances scolaires de l’année 2021-2022, par zone :

• Rentrée scolaire 2021 : le jeudi 2 septembre 2021

• Vacances de la Toussaint : Pour les trois zones (A, B et C) : Du samedi 23 octobre 2021 au lundi 8 novembre 2021

• Vacances de Noël : Du samedi 18 décembre 2021 au lundi 3 janvier 2022

Vacances d’hiver

o Zone A : Du samedi 12 février 2022 au lundi 28 février 2022

o Zone B : Du samedi 5 février 2022 au lundi 21 février 2022

o Zone C : Du samedi 19 février 2022 au lundi 7 mars 2022

Vacances de printemps

o Zone A : Du samedi 16 avril 2022 au lundi 2 mai 2022

o Zone B : Du samedi 9 avril 2022 au lundi 25 avril 2022

o Zone C : Du samedi 23 avril 2022 au lundi 9 mai 2022

Vacances d’été : la fin des cours est fixée au jeudi 7 juillet 2022.

La zone A regroupe les académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers.

La Zone B regroupe les académies d’Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg.

La Zone C rassemble les académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles.

Articles similaires